Edito

Relire cette année

La fin de l’année scolaire sonne la fin de l’année pastorale et comme le dit le prophète Jérémie « Ainsi parle le Seigneur : Arrêtez-vous en chemin et voyez, interrogez les sentiers de toujours. » (Jer 6/16a). Prenons le temps de s’arrêter pour faire le point afin de repartir de nouveau dans deux mois. Pour faire le point deux chemins s’offrent à nous :

– soit le chemin de la nostalgie en pensant qu’hier était meilleur qu’aujourd’hui et se lamenter. C’est le chemin des regrets ou de la culpabilité. Ce chemin là, Jésus le condamne lorsqu’il dit : Quiconque a mis la main à la charrue et regarde en arrière est impropre au Royaume de Dieu. »  Lc 9/62

– soit le chemin de la Bible en voyant, la présence du Seigneur à travers de ce qui a été vécu,. L’histoire de notre vie devient un grand livre ouvert de l’œuvre de Dieu. Notre vie est un passage, une gestation vers la Vie « éternelle » et si je regarde le passé c’est pour rendre grâce de tout ce que j’ai reçu et comment les épreuves ou  même le péché ont été quelques fois un palier pour saisir ce qui est essentiel : l’amour du Seigneur pour moi. Les enfants grandissent, les adultes mûrissent, les seniors vieillissent chacun à son rythme. C’est la loi de la nature, c’est aussi celle du dessein de Dieu qui se révèle progressivement en relisant notre vécu. Depuis notre conception nous sommes bien aimés de Dieu, dans son cœur, et notre histoire est une Histoire Sainte, non à cause de notre sainteté ou notre perfection personnelles, mais parce-que Lui le Saint, le Parfait y est présent et donne sens à notre vie, aussi pouvons nous chanter en vérité « Tout homme est une histoire sacrée, l’homme est à l’image de Dieu ». C’est dans cette perspective qu’une relecture, ni nostalgique ni angoissante mais stimulante pour notre « à-venir », est possible

En relisant notre histoire ainsi, nous nous apercevrons que des événements qui peuvent paraître aux yeux des hommes des hasards sont en fait des signes de sa présence et nous invitent à changer notre regard sur la réalité. Notre histoire a du sens et nous en sommes les bâtisseurs. Le Seigneur nous dit comme au peuple Hébreux « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur.  » (Dt 30/15) En regardant notre notre passé qu’avons-nous choisi ?

Une nouvelle année se prépare, les bras de Dieu nous sont toujours grand ouverts et il nous dit : « tu as du prix à mes yeux, tu as de la valeur et je t’aime. » (Is 43/4) Ainsi nous pourrons continuer le Psaume 135 avec notre vie en redisant : « car éternel est son amour ».