Edito

Carême – Baptême

Carême, Baptême deux mots qui riment au son et dans la démarche et cela non seulement pour les catéchumènes dont c’est la dernière ligne droite avant le baptême mais aussi pour tous les chrétiens qui prennent au sérieux leur état de disciples du Christ. Avec les outils habituels que sont la prière, le jeune, le partage et la réconciliation, les célébrations sont des « haltes » qui vont nous conduire jusqu’à la Veillée Pascale et la célébration du baptême pour les catéchumènes et le renouvellement du baptême pour les baptisés.
Le départ de cette démarche, balisée par la liturgie dominicale, se fait avec la célébration des cendres où nous nous engageons sur le chemin qui nous conduit à la nuit de Pâques.
Le premier dimanche est celui des tentations de Jésus, il nous signifie que notre vie est un combat, les tentations nous invitent à choisir le Seigneur et sa Parole.
Le second dimanche est celui de la transfiguration, pour nous affermir dans la foi au Christ, envoyé du Père : « celui-ci est mon fils bien-aimé en qui je trouve ma joie écoutez le » (Mt 17/5). Ce fils, nous est présenté les dimanches suivants.
Le troisième dimanche est celui de la Samaritaine (Jn 4) : Jésus est l’eau vive qui nous désaltère « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive … et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. « (10, 14).
Le quatrième dimanche est celui de l’aveugle né (Jn 9). Jésus est la lumière de nos vies qui nous ouvre les yeux pour voir les merveilles de Dieu et du Salut.  » Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » (39)
Le cinquième dimanche Jésus ressuscite Lazare (Jn 11). Il est le vainqueur des forces du mal et de la mort et nous donne la Vie:  » Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;  quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » (25-26)
Le dimanche des Rameaux nous accueillons Jésus comme notre Seigneur et nous sommes invités à le suivre dans sa passion sa mort et sa résurrection.
Dans notre combat spirituel les yeux fixés sur Jésus nous recevons de lui tout ce qu’il nous faut pour grandir dans son amour. Les catéchumènes sont appelés par l’évêque le 1er dimanche au baptême. Les 3e, 4e et 5e dimanche ils vont faire une démarche de choix de Jésus : les scrutins. De même les baptisés nous sommes appelés à choisir de nouveau Jésus comme le Seigneur et maître de notre vie pour le recevoir comme « le chemin, la vérité et la vie » comme il se définit lui-même. Et pour Pâques en réitérant notre baptême, retrouvons la vitalité de néophyte (jeune baptisé)

Prenons ce chemin vers le renouvellement de notre baptême.