Edito

Le Royaume en marche

Une année pastorale se termine, une pause dans les activités se fait. Pas mal d’événements se sont produits. A travers eux et par eux s’est construite notre vie qui comme notre monde s’approche de son terme. Le royaume de Dieu est déjà là par la vie de Dieu en nous et les sacrements que nous célébrons mais il n’est pas encore pleinement réalisé . Le temps des vacances est ce moment où l’on peut faire le point sur cette année. J’ai vieilli mais est-ce que j’ai grandi ? Ma relation au Seigneur s’est-elle approfondie ou au contraire racornie ? Les gestes religieux que j’ai posés pour moi ou mes enfants sont-ils seulement liés à la tradition (ou pour faire la fête) ou la conviction d’une alliance avec le Seigneur ? Est-il le volant de ma vie ou la roue de secours ? Ce qui est vrai pour ma relation à Dieu l’est tout autant pour ma relation aux autres et ma relation à l’Église. Ensemble nous avons progressé dans la fraternité, l’aventure humaine, le lien avec le quartier, la charité, la connaissance du Seigneur, la prière et la célébration….. Ces moments forts ont été beaux mais comment aller plus loin ? La mise en route de l’Adoration est un moment important car nous recentrons notre communauté et nos personnes sur le Seigneur pour qu’il devienne « le volant » de notre vie. Faire le point sur l’année écoulée c’est aussi une invitation pour poser des jalons pour celle qui s’annonce. Au niveau paroissial trois projets sont en route : – permettre à l’Adoration de passer de 4 à 6 jours, – relancer un patronage pour les enfants de 6 à 17ans, – mettre en place des cellules paroissiales d’ Évangélisation. Trois projets pour porter la Bonne Nouvelle à notre quartier et permettre que de plus en plus d’hommes et de femmes que nous côtoyons et près desquelles nous vivons, puissent avoir cette joie immense de connaître le Seigneur de la Vie et vivre avec lui une véritable relation. Notre Église, nos paroisses sont encore trop des églises du cénacle où nous sommes bien ensemble mais pas assez des églises de la Pentecôte ouvertes et allant vers les autres pour leur transmettre la joie de l’Évangile et faire un véritable peuple de Dieu engagé dans le monde et ouvert vers l’avenir. Il est temps que le paysage paroissial change pour que nous témoignons  du Royaume en marche. Que le temps de cet été soit un temps de repos et de reprise des forces pour chacun afin de repartir plein d’énergie et de confiance dans l’avenir et la force de l’Évangile. Bel et saint été pour tous et en communion dans la prière !